Coup de presse en février

Cette année, nous avons reçu 5 journalistes dans le cadre de notre weekend de préparation de la 9 ème édition du Clap d’or, en voici quelques articles/extraits.

En route pour le 9e Clap d’or  

En route pour le 9e  Clap d’or

La 9e édition du festival du Clap d’or réunira 49 jeunes carolos, en mai prochain.

49 jeunes ont participé à une session «réalisateurs en herbe», organisée à l’auberge de jeunesse.

Chaque année, le festival du Clap d’or permet à de nombreux jeunes de s’exprimer à travers des projets de courts-métrages qui leur sont propres. Initié par l’AJMO (Accueil Jeune en Milieu Ouvert), qui s’entoure aujourd’hui de nombreux partenaires, ce festival à vocation pédagogique poursuit divers objectifs. Favoriser l’expression des jeunes et leur initiation aux techniques audiovisuelles, encourager la mixité socioculturelle et la mobilité intracommunautaire en sont les principaux axes.

Ce samedi 2 février, 49 jeunes issus de différentes maisons de jeunes et d’institutions spécialisées de la région étaient réunis à l’étage de la nouvelle auberge de jeunesse de Charleroi, rue du Bastion d’Egmont. C’était la deuxième fois que ces jeunes se rencontraient dans le cadre du projet «réalisateurs en herbe», en vue de préparer la neuvième édition du Clap d’or. «Nous voulons toucher des jeunes qui ont des choses à raconter. Nous les invitons à s’exprimer par le biais de la réalisation d’un film sur des thématiques qui les touchent. Si un sujet, comme le suicide, a une connotation dramatique, nous leur demandons de l’aborder d’une manière originale», explique Sergio Costabeber pour l’AJMO.

Un accompagnement pro

Afin de valoriser au mieux les sujets de ces jeunes, des professionnels de l’audiovisuel les accompagneront dans toutes les étapes de la réalisation. Ils disposeront du matériel pour permettre un bon déroulement des opérations.

Huit groupes de six à huit jeunes ont été constitués. Après la phase d’écriture de leurs scenarii, ces groupes partiront dans les rues de Charleroi afin de tourner leurs films au printemps. «C’est la deuxième fois que je participe au Clap d’or, j’ai remporté le prix du meilleur acteur l’an dernier. Cette année, nous travaillons sur le thème du harcèlement», dévoile le jeune Brice. Un jury de professionnels sera constitué pour le festival qui aura lieu en mai, en partenariat avec le Quai 10. Cette année, les réalisateurs de la série «La trêve» ont déjà marqué leur intérêt. «La dimension pédagogique que l’on trouve au Clap d’Or les intéresse. Notre festival est aussi une parodie du festival de Cannes, avec un côté décalé. Nous voulons mettre nos jeunes dans de vraies conditions de festival et nous faisons appel à des écoles environnantes pour prendre en charge des sections théâtrales, d’infographie, de photo, de cuisine et d’accueil», conclut Sergio Costabeber.

– Thomas LEODET – L’Avenir

Charleroi: la 9e édition du Clap d’or se prépare en coulisses

Charleroi: la 9e édition du Clap d’or se prépare en coulisses
Charleroi: la 9e édition du Clap d’or se prépare en coulisses

Tout au long du week-end, les 49 participants qui concourent au festival ont pu échanger entre eux mais aussi avec des professionnels du secteur audiovisuel. Frédéric Legrand était ainsi de la partie ce dimanche, au sein de la nouvelle auberge de jeunesse de Charleroi, pour une Master-Class afin de parler de son court-métrage «Edgard et la douze demoiselle». Il a pu transmettre ses conseils avisés aux jeunes réalisateurs en herbe.

la suite sur : https://www.lanouvellegazette.be/341801/article/2019-02-03/charleroi-la-9e-edition-du-clap-dor-se-prepare-en-coulisses

Les commentaires sont fermés.